DISPOSITIONS PARTICULIERES


    Accueil d'un enfant atteint d'un handicap ou d'une maladie chronique


    Il sera tenu compte, tant sur le plan de l'architecture que sur l'accompagnement social, éducatif et médical, de toutes les spécificités liées aux
    handicaps.

    L'accueil de ces enfants atteints d'un trouble de la santé sera validé par le médecin attaché à la structure en collaboration avec le médecin ou tous
    professionnels médicaux ou paramédicaux habilités par la famille.

    Il sera établi un PAI (Protocole d'Accueil Individualisé) précisant le dispositif particulier à mettre en place pour accueillir au mieux cet enfant, signé
    du médecin de la crèche, du médecin traitant, des parents et de la directrice de la crèche.


    Dispositions particulières pour l'accueil d'un enfant malade

    Quand un enfant présente des symptômes inhabituels ou une fièvre, il appartient à la directrice d'apprécier s'il peut être gardé ou non à la crèche.
    Ceci est valable pour un enfant malade au cours de la journée de crèche ou malade la veille. Cette précaution s'explique pour limiter la contagion et
    pour le bien-être de l'enfant.

    Rappels :
    - La crèche n'est pas un établissement désigné pour dispenser des soins médicaux.
    - Un enfant malade a besoin de calme et de repos et surtout d'une attention particulière tout au long de la journée. En collectivité, ceci nest pas
      toujours réalisable.
    - Une puéricultrice ou une infirmière sont seules habilitées à administrer les médicaments au sein de la crèche. Sous leur contrôle, une auxiliaire
      de puériculture peut remplir en partie cette mission pour dispenser certains médicaments.


    Dans la mesure du possible, les traitements médicaux devront être administrés au domicile par les parents. Exceptionnellement, ils seront donnés
    sur présentation d'une prescription médicale valide. Ceci veut dire :
    Nom et prénom, âge, poids de l'enfant, date du début du traitement ou date du jour de la consultation, nom du médicament ou générique indiqué
    par le pharmacien, durée du traitement, posologie précise.

    D'autre part, tous les soins spécifiques tels que kinésithérapie respiratoire, corticoïdes, ventoline,... doivent être faits en dehors de la crèche.
    De plus, pour le bien-être de l'enfant, le parent ne peut interrompre la journée de crèche pour un soin de cette nature et ramener l'enfant ensuite
    à la crèche.

    Les parents s'engagent à venir chercher leur enfant si, au cours de la journée, celui-ci présente des symptômes justifiant leur appel.

    En cas de maladies contagieuses de l'enfant placé ou de son entourage, les parents s'engagent à prévenir la crèche, qui prendra toutes les mesures
    prophylactiques nécessaires à l'égard des autres enfants.